Je ne sais pas pourquoi j'ai en ce moment la chanson de Bruel "la place des grands hommes" en tête. C'est sûrement mon côté nostalgique qui revient en force. Souvent je me demande ce que sont devenus mes amis, ceux et celles qui ont croisé ma route. J'espère qu'ils sont heureux. Je me rends compte que souvent je veux plus que je n'ai et que je n'arrive pas à me contenter de ce que j'ai. Cela empoisonne ma vie. Il va être plus que temps de changer et d'être heureuse avec ce que j'ai. En même temps, c'est bien de vouloir plus que ce que l'on a.

Demain, Monstre 2 est invité à un anniversaire et le soir nous allons à la fête du port.

Normalement ce matin le plombier passe à la maison pour notre baignoire qui est bouchée depuis un bon moment.

Ce matin, pour une fois, je suis arrivée à mon bureau bien en avance. Mon patient était déjà là à m'attendre. Il faut dire qu'il voulait être à l'heure à l'école car il partait visiter le collège avec sa classe. Je suis à l'heure à mon bureau ou alors 5 minutes en avance, mais pas tout le temps 15 minutes en avance.

Alors, actuellement on nous bassine avec le tennis à Roland Garros, ensuite ce sera le foot et puis le cyclisme. Que du bonheur en perspective!

A demain peut être!